New !!! Pré-REGIONAL : CMSB : 78 – BC Novalaise : 66

A La Motte samedi soir (Gymnase de l’Epine) 
CMSB 78  – BC Novalaise 66 (19-18), 16-18 (35-36), 23-21 (58-57), 20-09 (78-66). (10 égalités) 

Arbitres :  TABERT A. – WAYNTAL D.
CMSB : 29 tirs dont 2 à trois points plus 18 lancers francs réussis sur 34 (53%), fautes commises 24: Entraîneur : MOLINES J. – LATHOUD F.
La marque : RENARD J. 10p-3f, RENARD S. 0-0, CABA M.17-3, FINESSO A. 1-4, ORTOLAN M. 0-3, DUFOURNET M. 4-3, COCHET G. 2-1, MICHELLAND T. (CAP) 37-3, WEIRICH A. 7-4,BAILHACHE V.
Points du banc : 3 – Avantage maximum : CMSB : 13, (39e)

BCN 22 tirs dont 6 à trois points plus 16 lancers francs réussis sur 33 (48%), fautes commises 27  – Entraîneur : BOURLIERE C.
La marque : PARAVY M. (CAP) 6p-3f, MOSCA R. 0-1, CACHARD F.. 3-2, BOVAGNET 9-4, BERTHOLIER J. 5-5, REVEYRON B. 13-2, CAMBEFORT J. 13-3 ,REVEYRON B. 5-2, MOUROUX F. 12-5.
Points du banc : 13 – Avantage maximum : BCN : 9, (25e)

Un samedi soir à l’Epine…
Après leur mauvaise prestation contre la JS Chambéry la journée précédente, les protégés du Président Nerfi se devaient de réagir contre Novalaise, qui les devançait désormais au classement, pour rester toujours dans la course pour la montée.
Dans un gymnase bien rempli, le début de match était équilibré, puis les Cognerauds-Motterains faisaient un mini break (11-6) sous l’impulsion du capitaine Michelland (9 points déjà) et de son fidèle lieutenant Caba; obligeant Coach Bourliere à prendre un temps mort dès la 3eme minute.
Jérémy Renard allait offrir un +7(17-10) à la 5eme mn, mais les nombreuses fautes des locaux et certaines largesses défensives allaient permettre aux visiteurs de grignoter leur retard pour recoller au score. Un LF à 10”du terme de Matisse Caba donnait un avantage minimal.
Mouroux redonnait d’entrée l’avantage aux visiteurs et s’en suivait 6 mn ou les 2 équipes allaient jouer les yeux dans les yeux. Mais Benjamin Reveyron à 3points donnait de l’air à son équipe (26-30) et à 40”de la mi-temps, le jeune Bertholier rendait les supporters Rouges et Noirs fous de joie grâce à ses 3 eme et 4 eme points pour permettre aux visiteurs de compter 6 points d’avance.
Mais 40” en basket, cela peut être long, et Thibaut Michelland (2+1),et de nouveau Matisse Caba (Mister Buzzer Beater ) l’ont démontré en ramenant les Jaunes à 1 point. La deuxième mi-temps s’annonçait palpitante, pour le plus grand bonheur des supporters des deux équipes.
À la reprise, nouveau chassé-croisé pendant 3 mn, puis Julian Cambefort lançait la 1ere banderille à 3 points, suivi par Cachard et Benjamin Reveyron. Temps mort pour les locaux à -6, puis un nouveau 3 points des visiteurs sur la tête et nous voici à la 25 ème minute avec le plus gros écart pour Novalaise (+9) qui pense alors tenir sa revanche du match aller.
Mais cette équipe 2 sait être renversante, et ses supporters, loin de désespérer, se sont mis à l’encourager de plus belle. Et ça marche. En défense, les 5 joueurs dressent les barbelés, et en attaque, Michelland rajoute 8 points, Renard J et Weirich 2 chacun pour revenir à égalité 55-55. Cambefort ayant la désobligeance de redonner 2 points d’avance à Novalaise, Captain Michelland remet les pendules à l’heure avec un panier bonifié : les locaux mènent 58-57.
Le dernier quart démarre dans une ambiance de folie, et ce sont les PistoYellows qui tirent les premiers (Captain Thibaut 2 nouveaux paniers), 62-57, temps mort de Coach Bourliere, Cambefort et Reveyron entretiennent la flamme, mais les YellowsLocos sont lancés. Défense étouffante, et comme un symbole, Weirich et Cochet, sortant du banc, qui causent le 1er éclat (68-59 ; 34eme). Michelland repousse les visiteurs à +10 (70-60 puis 73-62 ;35eme),Toto Finesso et Martin, « je colmate les brèches en défense »Dufournet ruinent les espoirs de Novalaise (76-63 ; 39eme). La clôture du score étant l’œuvre de Matisse ” je règne dans les airs” Caba, avec son 2eme buzzer beater de la soirée, sous les applaudissements d’un public conquis, véritable 6eme homme.
Il reste 2 matchs à cette équipe qui, si elle garde ce niveau de jeu, cette force collective (et cette petite folie), peut réussir à atteindre l’objectif fixé par le Président Nerfi.
Résumé J.C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *